Bijoux Celtiques, le site officiel des véritable bijoux celtes et bretons


Installé à Douarnenez pour vous offrir le meilleur de la Bretagne. Qualité et originalité sont les maîtres-mots de Bijoux Celtiques.Des bijoux celtes, bretons et religieux de marque à tous les prix.

Tous nos bijoux celtes et bretons sont en argent massif, en or massif ou en plaqué or.Les gemmes ornant certains de nos bijoux sont des pierres véritables et de qualité.

COUP DE COEUR

Pierre Toulhoat

Portrait de Pierre ToulhoatLa revue ARMEN, dans l'un de ses numéro, sous la plume d'Armel Morgant, concluait ainsi l'article consacré à "Pierre Toulhoat, la grande tradition des arts populaires":

"En un peu plus d'un demi-siècle, Toulhoat a construit une oeuvre multiforme tout à fait exceptionnelle dans la production artistique bretonne, renouvelant à sa manière l'art populaire, l'art "fonctionnel", l'art qui s'apprécie au quotidien, accessible à tous. Nul besoin de faire appel à de grands concepts pour décrypter cette oeuvre, sa lecture en est immédiate. Elle parle au coeur parce qu'elle est de quelque part, profondément enracinée dans un pays, dans une culture."

Pierre Toulhoat naît en 1923 à Quimper, ville moyenne du sud de la Bretagne, réputée pour ses faïences. Tout jeune, il est déjà habité par le sentiment "de vivre dans un beau pays aux vieux et beaux bâtiments de toutes sortes". Par sa famille, il entre au contact de la vie traditionnelle bretonne. Très tôt, il s'intéresse également à tout ce qui concerne son pays natal. Il apprend la langue bretonne, et part à la découverte des ses paysages.

Sa principale activité est depuis plus de quarante ans la production de bijoux. En 1953, il fonde en effet son propre atelier, d'où sortent bagues, pendentifs, et autres parures aux sujets librement inspirés de motifs bretons et celtiques.
Parallèlement, il conçoit crosse épiscopales, croix et autres objets d'église, que ce soit pour la Bretagne ou pour toute autre région d'Europe. Le fait est que les oeuvres de Pierre Toulhoat peuvent s'admirer aujourd'hui depuis l'Ile d'Ouessant en Bretagne jusqu'à Minsk, en Ukraine.



Il a fait ses études secondaires au collège du Likès de Quimper, études couronnées par un bac philo en 1940.

Dessinateur aux Ponts et Chaussées jusqu'en aout 1944, pendant l’occupation, il participe à la lutte clandestine au sein des FFI du Finistère.

Son service militaire effectué, il devient journaliste pendant quelques mois. Le goût du dessin qui ne l’a jamais quitté depuis l’enfance l’entraine vers l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris en 1947 (option sculpture), il collabore parallèlement à la nouvelle faïencerie Keraluc dès sa fondation, crée des bijoux pour Kelt, dessine foulards, tissus et bannières pour Le Minor, crée des vitraux pour l’atelier Le Bihan-Saluden. Il a enseigné la céramique et le modelage à l'école des Beaux-Arts de Quimper et a réalisé de grandes œuvres murales à la faïencerie Keraluc (bas reliefs en céramique polychrome), pour IFREMER, pour la chapelle de l'ex-hôpital Maritime à Brest, pour le lycée de Brizeux à Quimper, etc. Il crée des médailles pour la monnaie de Paris, exécute dans son atelier de vitrail des commandes pour de nombreuses églises de Bretagne. Il crée un atelier de bijoux pour éditer ses créations et exécute des pièces d'orfèvrerie religieuses.

Il est décoré de l'Ordre de l'Hermine, dont il a dessiné la médaille.

source: wikkipedia


Aujourd'hui encore tous les bijoux Toulhoat sont fabriqués à l'unité artisanalement dans l'atelier familiale de Quimper et signé de l'artiste.